brebis


brebis

brebis [ brəbi ] n. f.
XIIIe; berbis XIe; lat. pop. °berbicem, class. berbecem, var. de vervecem, accus. de vervex
1Femelle adulte du mouton. agnelle, antenaise, vacive. Lait, fromage de brebis ( 2. brousse, feta, niolo, roquefort) . « Qui sauve les loups tue les brebis » (Hugo).
2(métaph. évang.) Chrétien fidèle à son pasteur. ouaille. « Les brebis de Dieu » (Claudel). La brebis égarée. Loc. Brebis galeuse : personne dangereuse et indésirable dans un groupe.

brebis nom féminin (latin populaire berbix, du latin classique vervex) Femelle adulte dans l'espèce ovine. (Les brebis sont élevées pour la reproduction [maturité sexuelle 6 à 8 mois, gestation 150 jours] ou pour la production laitière. Elles sont réformées entre 5 et 7 ans.) ● brebis (citations) nom féminin (latin populaire berbix, du latin classique vervex) Henri Estienne Paris 1528-Lyon 1598 À brebis tondue Dieu mesure le vent. Les Prémices Honorat de Bueil, seigneur de Racan Aubigné, aujourd'hui Aubigné-Racan, 1589-Paris 1670 Académie française, 1634 Heureux qui vit en paix du lait de ses brebis, Et qui de leur toison voit filer ses habits. Les Bergeries, V, 1 Térence, en latin Publius Terentius Afer Carthage vers 185-159 avant J.-C. Tu as confié la brebis au loup. Ovem lupo commisisti. L'Eunuque, V, 1brebis (expressions) nom féminin (latin populaire berbix, du latin classique vervex) Brebis galeuse, personne considérée comme néfaste et tenue à l'écart d'un groupe.

brebis
n. f.
d1./d Mouton femelle. Fromage de brebis.
d2./d (Par une métaph. fréquente dans la Bible.) Chrétien par rapport à son pasteur. Une brebis égarée: un pécheur. Syn. ouaille.
d3./d Fig., péjor. Brebis galeuse ou (Luxembourg) brebis noire: personne dont la mauvaise réputation ou la mauvaise conduite risquent de discréditer ou de corrompre le groupe auquel elle appartient.

⇒BREBIS, subst. fém.
A.— ZOOL. [Dans la race ovine] Femelle adulte. Brebis blanche; le bêlement de la brebis; (faire) paître les brebis :
1. ... régimes de cochons noirs serrés comme des dattes; cohues de chèvres à l'odeur puissante, dominées par un bouc diabolique; chambrées de brebis bien ondulées, les yeux maquillés de noir, que conduit un bélier talonné par son harem; ...
T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol, 1933, p. 186.
SYNT. Douce brebis, brebis pleine; fromage, lait de brebis; laine, toison de brebis; troupeau de brebis; tondre, traire les brebis.
B.— Au fig.
1. [P. réf. aux qualités traditionnellement prêtées à la brebis]
Personne d'une innocence, d'une douceur exceptionnelle :
2. Agneau sans tache, elle allait au ciel, et ne regrettait ici-bas que la douce compagne de sa froide vie, (...) elle tremblait de laisser cette brebis, blanche comme elle, seule au milieu d'un monde égoïste qui voulait lui arracher sa toison, ses trésors.
BALZAC, Eugénie Grandet, 1834, p. 218.
Péj. [P. réf. au personnage de la brebis dans le Roman de Renard] Personne craintive et trop docile, conformiste et passive :
3. Un dixième environ recevra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau. Maintenus dans la soumission sans bornes des brebis, ils atteindront, en revanche, l'état d'innocence de ces intéressantes créatures.
CAMUS, Les Possédés, adapté de Dostoievski, 1959, p. 1048.
Brebis galeuse. Personne considérée comme néfaste et que pour cette raison on tient à l'écart :
4. Ainsi, sous la domination de l'homme, le beau sexe était tout pareil à un troupeau bien conduit, et si bien morigéné, que ce troupeau en était arrivé à faire lui-même sa police, et à chasser spontanément de sa masse toutes les têtes indociles, toutes les brebis galeuses.
LARBAUD, Fermina Marquez, 1911, p. 67.
2. [Symbolisme chrétien; p. réf. à la parabole du bon Pasteur (Jean, 10, Luc, 15)] Chrétien fidèle au Christ comparé à un berger. Brebis égarée. Chrétien tombé dans le péché :
5. Jésus aussi était un simple berger. Mais quel berger mon enfant. Berger de quel troupeau. Pasteur de quelles brebis. En quel pays du monde. Pasteur de cent brebis qui sont demeurées dans le bercail, pasteur de la brebis égarée, pasteur de la brebis qui revient.
PÉGUY, Le Porche du mystère de la 2e vertu, 1911, p. 208.
3. Locutions et proverbes Faire un repas de brebis. Manger sans boire. À brebis tondue Dieu mesure le vent. Les épreuves qui nous sont imposées sont proportionnées à nos forces (cf. AMIEL, Journal intime, 1866, p. 405). Qui se fait brebis, le loup le mange. Les gens qui ont trop de bonté sont victimes des méchants. Brebis comptées, le loup les mange. On n'est jamais à l'abri d'un accident, malgré les précautions prises.
C.— TECHNOL. ,,Pièce de bois qui supporte l'effort de la vis d'un pressoir`` (DG).
Rem. Pour le sens, comparer des mots comme chevalet, chèvre, etc.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834, GATTEL 1841 et LITTRÉ notent que l's final se prononce devant voyelle. Enq. ://. 2. Forme graph. — FÉR. Crit. rappelle que Rollin écrit au sing. brebi sans s.
ÉTYMOL. ET HIST. — Début XIIe s. berbis (Lois de Guillaume, 6 dans LITTRÉ); XVIe s. accept. chrét. (CALVIN, Serm. sur l'Epitre aux Galates, 33 dans HUG. : Il ne faut qu'une brebis rongneuse pour gaster tout le troupeau).
Du lat. vulg. berbix (acc. berbicem, IVe s., Flavius Vopiscus dans FORC., s.v. berbex) issu de berbex, -ecis « mouton », lui-même altération du lat. class. vervex, soit sous l'infl. de noms d'animaux comme perdrix, soit par l'infl. de nutrix qui expliquerait le passage sém. de « mouton » à « brebis » (v. FEW t. 14, p. 338a). Le type vervex/berbex a éliminé le terme gén. ovicula qui ne subsiste que dans certains parlers de l'Ouest et du Centre sous la forme ouailles.
STAT. — Fréq. abs. littér. :726. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 076, b) 881; XXe s. : a) 1 251, b) 944.
BBG. — BAIST (G.). Zur Lautgeschichte. Z. rom. Philol. 1904, t. 28, p. 95. — COHEN 1946, p. 12. — DUCH. 1967, § 56. — GARDETTE (P.). À l'orig. du prov. et du francoprov. R. Ling. rom. 1962, t. 26, p. 76. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 34, 35; pp. 67-68. — RINGENSON (K.). Les N. de la chèvre en fr. St. neophilol. 1957, t. 29, p. 15. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 165; t. 3, 1972 [1930], p. 442. — THOMAS (A.). Nouv. essais de philol. fr. Paris, 1904, p. 337.

brebis [bʀəbi] n. f.
ÉTYM. XIIIe; berbis, XIIe; lat. pop. berbicem, class. berbecem, var. de vervecem, accusatif de vervex.
1 Femelle adulte de l'espèce ovine (moutons).
1 (Le terme de brebis) s'applique plus particulièrement aux femelles qui ont déjà mis bas. Avant d'être brebis, les femelles sont, suivant l'âge, dites agnelles ou antenaises.
Omnium agricole, Brebis.
Brebis blanche, noire. || Brebis bêlante. || Toison de brebis. || Mâle de la brebis. Bélier. || Brebis qui met bas. Agneler. || Jeune brebis. Antenaise, brebiette, vacive. || Petit de la brebis. Agneau, agnelle. || Lait, fromage de brebis. || « Qui sauve le loup tue les brebis » (→ Action, cit. 21, Hugo). || Mener paître les brebis. || Brebis immolée aux dieux (Grèce antique). Apotropée.
2 C'est là qu'on voit errer les taureaux qui mugissent, les brebis qui bêlent, avec leurs tendres agneaux qui bondissent sur l'herbe fraîche (…)
Fénelon, Télémaque, III.
Loc. (vieilli). Faire un repas de brebis : manger sans boire.
Prov. Brebis qui bêle perd sa goulée. Bêler.À brebis tondue, Dieu mesure le vent : Dieu proportionne les épreuves à notre faiblesse.Qui se fait brebis, le loup le mange : ceux qui ont trop de bonté sont la proie des méchants.Brebis comptées, le loup les mange : les précautions les plus minutieuses se révèlent toujours insuffisantes, ou se retournent contre ceux qui les prennent.
2 Fig. Personne innocente, jeune fille très douce.
Loc. prov. C'est la brebis du bon Dieu : c'est une personne tout à fait inoffensive.
3 (Métaphore évang.). Chrétien fidèle à son pasteur. Ouaille. || « Les brebis de Dieu » (Claudel). || Ramener la brebis égarée au bercail. || Le bon Berger donne sa vie pour ses brebis. Berger (cit. 13).
3 Si un homme a cent brebis, et qu'une d'elles vienne à s'égarer, ne laissera-t-il pas sur les montagnes les quatre-vingt-dix-neuf autres, pour aller à la recherche de celle qui s'est égarée ?
Bible (Crampon), Évangile selon saint Matthieu, XVIII, 12.
4 Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire (…) Il séparera les uns d'avec les autres, comme le berger sépare les brebis d'avec les boucs; et il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.
Bible (Segond), Évangile selon saint Matthieu, XXV, 31-33.
5 Mais certains de vos jeunes collègues, par excès de zèle sans doute, donnent aux vrais fidèles l'impression déprimante de ne plus s'intéresser à eux, de ne s'intéresser qu'à ceux qui sont en dehors de l'Église, aux brebis perdues ou à récupérer : les ouvriers synd…
— L'Église, interrompit l'abbé (…)
Jean-Louis Curtis, le Roseau pensant, p. 258.
Cour. || Brebis galeuse. Galeux.
DÉR. Brebiette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • brebis — BREBIS. s. f. Quadrupède portant laine, et qui est la femelle du Belier. Brebis blanche. Brebis noire. Lait de brebis. Toison de brebis. Troupeau de brebis. Mener paître les brebis. Brebis galeuse. f♛/b] Proverbialement et figurément, en parlant… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • brebis — BREBIS. s. f. La femelle d un belier. Brebis blanche. brebis noire. lait de brebis. toison de brebis. troupeau de brebis. mener paistre les brebis. brebis galeuse. c est une brebis galeuse qu il faut separer du troupeau. Cela se dit aussi prov. & …   Dictionnaire de l'Académie française

  • brebis — Brebis, ou Brebi, f. acut. Est la femelle du belier, Ouis, Pecus, Et vient de veruex Latin, qui est le nom du mouton chastré (que l Italien dit Castrato, et l Espagnol Carnero castrado) par mutation des deux v. v. consonantes en deux b. b. et de… …   Thresor de la langue françoyse

  • Brebis — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Brebis : mouton femelle en âge de procréer (cf. articles Bélier et Agneau). Brebis : fromage de lait de brebis. Brebis : ouailles dans une… …   Wikipédia en Français

  • BREBIS — s. f. Quadrupède portant laine, et qui est la femelle du bélier. Brebis blanche. Brebis noire. Lait de brebis. Toison de brebis. Prov., Fuir, éviter une personne comme une brebis galeuse, Fuir, éviter une personne dont le commerce est dangereux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • brebis — (bre bi ; l s se lie : les brebis et les loups, dites : les bre bi z et les loups) s. f. 1°   Femelle du bélier. •   Ce matin une brebis frappée S est de la main du prêtre et du temple échappée, MAIR. Sophon. V, 4.    Fig. En langage… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BREBIS — n. f. Femelle du bélier. Brebis blanche. Brebis noire. Lait de brebis. Toison de brebis. Fam., Fuir, éviter une personne comme une brebis galeuse, Fuir, éviter une personne dont le commerce est dangereux ou désagréable. On dit de même figurément… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • brebis — nfs. féya (Tignes.141), Arvillard), fèya (Arvillard), fiha (Douvaine, St Colomban V.), FYÀ (Aillon J.234, Albanais.001, Albertville.021, Alex.019, Annecy.003, Balme Si., Beaufort.065, Conflans.087, Cordon.083, Demi Quartier.104, Gruffy, Jarrier,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • brebis — Sheep; flock of sheep …   Ballentine's law dictionary

  • Brebis Pyrénées — Brebis Pyrénées, auch Fromage de Brebis genannt, ist ein französischer Käse aus roher Schafsmilch. Er wird in der Region von Aquitanien hergestellt. Der Käse kommt in Laibern zwischen fünf und sechs Kilogramm in den Handel und zeichnet sich durch …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.